Les partenaires financiers

Union Européenne (EuropeAid)

Le programme FAM est cofinancé par l’Union européenne dans le cadre de l’appel à propositions « Renforcer le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les pays et les régions où ils sont les plus menacés » de l’Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH).

Il a fait l’objet d’un contrat de subvention ( n°EIDHR/2010/242-450, effectif au 1er septembre 2011) au titre des Actions Extérieures de la Communauté Européenne.

La subvention de l’Union européenne correspond à 90 % du montant total du budget du programme.

Le soutien au programme FAM s’inscrit  dans  les actions de la Direction générale du Développement et de la Coopération de l’Union européenne (EuropeAid) qui est chargée de définir et de mettre en œuvre les politiques européennes en matière de développement et de fournir l’aide de l’UE dans le monde par l’intermédiaire de projets et de programmes.

Site internet : http://ec.europa.eu/europeaid/who/index_fr.htm

Le suivi du programme FAM est assuré par la Délégation de l’Union européenne en Mauritanie (Nouakchott).

Site internet :  http://www.delmrt.ec.europa.eu/

Le 1er février 2011 lors de la journée de présentation officielle du programme FAM organisée à Nouakchott, M. Massimo Scalorbi, Chargé d’Affaires représentant l’Ambassadeur de l’Union européenne en Mauritanie a prononcé le discours suivant :

« Le programme Former et Agir en Mauritanie vise à renforcer les droits de la femme en Mauritanie. La société mauritanienne est reconnue et appréciée de tous pour sa tolérance, son ouverture aux autres, sa solidarité, et par la place qu’elle accorde aux femmes.

Malheureusement la réalité des femmes en Mauritanie comme dans de nombreux pays est très contrastée. Les femmes ne naissent pas toutes avec les mêmes droits et avec les mêmes chances. Alors qu’elles sont de plus en plus nombreuses à devoir assumer seules leur famille, nombreuses sont encore celles qui souffrent en silence de discriminations en toutes sortes. Des conditions économiques précaires, pas d’accès aux soins les plus élémentaires pour elles et leurs enfants. De nombreuses femmes, filles, mères, ou épouses subissent encore en silence des violences inacceptables, des violences physiques injustifiables et insoutenables, des violences morales, sexuelles, et ne peuvent ou ne savent pas comment s’en défendre. Ces injustices ternissent l’image d’une Mauritanie ouverte, moderne et démocratique. Cette situation n’est pas compatible avec celle d’un état de droit, et plus encore avec des valeurs que nous partageons tous à l’échelle universelle, le respect de la dignité humaine.

C’est dans ce contexte que la mise en œuvre de ce projet que l’Union européenne veut soutenir est à la fois importante et nécessaire. Importante car nous parlons de plus de la moitié de la population mauritanienne. Ces femmes ne peuvent pas être mises à la marge de la société. Le développement de la Mauritanie ne pourra se faire sans elles car elles sont au cœur de la cellule familiale mauritanienne.

Présente sur le terrain et au plus près des préoccupations de chacune et de chacun, la société civile est un relais fondamental entre les citoyens et l’état, permettant aux gouvernants et aux gouvernés de s’unir dans un effort commun de développement, aussi bien économique que social et humain. C’est pourquoi l’Union Européenne est fière de soutenir le projet Former et Agir en Mauritanie,  afin d’accompagner la Mauritanie dans son développement humain et démocratique ».

CCFD-Terre Solidaire

Le programme FAM bénéficie également du soutien de l’ONG CCFD-Terre Solidaire (Contrat n°138 000 024/10). Ce soutien financier correspond à 10 % du budget total du programme.

Le CCFD-Terre Solidaire a été créé en 1961. Il est reconnu d’utilité publique en 1984 et a reçu en 1993 le label « Grande Cause Nationale ». Il est actuellement la première ONG française de développement. Une structure permanente de 170 salariés à Paris et en régions ainsi qu’un réseau de 11 000 bénévoles répartis dans 99 comités diocésains mettent en œuvre les missions du CCFD-Terre Solidaire qui sont essentiellement l’appui aux partenaires du Sud et de l’Est et l’éducation au développement.

Site internet : http://ccfd-terresolidaire.org/

AEDH est en lien avec le CCFD-Terre Solidaire depuis de nombreuses années et a également bénéficié de son soutien financier pour la mise en œuvre d’un programme de formation de jeunes défenseurs des droits de l’Homme en Afrique subsaharienne francophone.